Plus belle QUE la vie

Prêt d’outil nomade

En partenariat avec le Musée Muséum Départemental des Hautes Alpes et avec le collège Simone Veil à la Batie-Neuve, le collège Mauzan, le lycée Dominique Villars, et le collège Fontreyne à Gap, le Lycée d’altitude et le collège les Ecrins à Embrun, le collège les Giraudes à l’Argentière et le collège des Hautes Vallées à Guillestre.

Le Frac Sud et le Musée Muséum Départemental des Hautes-Alpes ont imaginé un projet de circulation de deux exemplaires de l’outil nomade Studio de Poche dans huit collèges du département des Hautes-Alpes. Ce projet de réseau permet aux élèves accompagnés des équipes pédagogiques de découvrir et d’expérimenter la pratique de l’artiste Olivier Rebufa en lien avec les thématiques du cinéma, de la photographie, de l’histoire de l’art ou encore du récit et de l’autobiographie.

Naissance d’une Barbie ©Lou Engelbert, Terminale spécialité Arts Plastiques Lycée D. Villars

En abordant le médium photographique et plus particulièrement la pratique de l’artiste Olivier Rebufa, les élèves de huit établissements du département des Hautes-Alpes accompagnés par leurs professeur·es d’arts plastiques développent tout au long de l’année le projet Plus belle QUE la vie. En s’appuyant sur les jeux présents dans l’outil nomade ils enrichissent leurs connaissances et le vocabulaire spécifique à ce médium. En alternant des temps d’échanges et des temps de création, les enseignant·es et les élèves questionnent la place de la photographie au sein de la création contemporaine mais aussi au sein des enseignements artistiques au collège et au lycée.

Après l’initiative d’une journée de découverte et de formation au Frac Sud, les équipes pédagogiques ont pu se saisir de la pluralité des contenus de l’outil pour nourrir le projet Plus belle QUE la vie et mettre en place des séquences d’enseignement ponctuant l’année scolaire. Ce projet permet d’aborder avec les élèves le medium photographique dans sa globalité, sous plusieurs angles et à différents desseins. Il donne matière aux élèves pour s’emparer de la photographie en tant qu’outil de création mais aussi en tant qu’outil de documentation.

Plus précisément, il permet aux élèves une immersion dans une pratique artistique contemporaine. En reprenant le mode opératoire de l’artiste, les élèves abordent toutes les phases de conception d’une image afin d’en réaliser eux même les scénarios, les décors, les prises de vues et la question de la retouche en phase de post-production. Cette pratique artistique fédératrice offre aux élèves la possibilité de se mettre en scène au sein de cadres fictionnels pour se raconter à travers la photographie, tout comme elle permet aux établissements de développer un projet commun et de mettre en lumière l’importance de ce médium dans les enseignements artistiques.

L’ensemble des productions des élèves seront exposées et feront l’objet de deux évènements de valorisation le 7 juin au Collège Simone Veil à La Bâtie-Neuve et le 14 juin à la Cité scolaire Honoré Romane à Embrun.

Informations pratiques

7 juin 2024 à partir de 17h
Collège Simone Veil à La Bâtie-Neuve

500 Av. François Mitterrand, 05230 La Bâtie-Neuve

17 juin à partir de 18h
Cité scolaire Honoré Romane à Embrun

Route de Caléyère, 05202 Embrun