gethan&myles

Bons Baisers de la Frontière

En partenariat avec le Centre Hospitalier Buëch-Durance et la commune de Laragne-Montéglin, avec le soutien de la Drac Provence-Alpes-Côte d’Azur dans le cadre de l’Été culturel

Le Frac Sud s’associe pour une seconde année avec le Centre Hospitalier Buëch-Durance basé à Laragne-Montéglin avec la mise en œuvre d’une nouvelle résidence de création en invitant les artistes gethan&myles. C’est une cabine téléphonique transformée qui sert de point de ralliement à la création pour les patientes, les résidentes et le personnel soignant. Le duo gethan&myles s’emploie à investir physiquement le Centre Hospitalier Buëch-Durance le temps de leur résidence estivale. Collaboratif, leur projet rassemble des participantes mises à contribution et se propose de détourner des objets et des structures propres à l’univers hospitalier, impactant le paysage alentour.

C’est la deuxième année que le Frac Sud et le Centre Hospitalier Buëch-Durance basé à Laragne-Montéglin s’associent dans le cadre d’une résidence de création, avec une réelle volonté de créer un dialogue entre les différentes acteurtrices de la commune.

À partir de l’été 2024, les artistes irlandais gethan&myles, installés depuis une dizaine d’années à Marseille, ont choisi de réactiver la technique ancestrale du cyanotype avec le personnel hospitalier et les patientes et résidentes du Centre Hospitalier.

gethan&myles, Explosion fixe / Fissure ; sommet de Béouveyre ; 14h15-14h19, 24 août, 2019 ; Cyanotype sur coton.
gethan&myles, Explosion fixe / Fissure ; sommet de Béouveyre ; 14h15-14h19, 24 août, 2019 ; Cyanotype sur coton.
© gethan&myles

Transposé sur les draps blancs hors d’usage de l’hôpital, ce procédé naturel photographique requiert les éléments naturels comme l’eau et le soleil pour révéler les images souhaitées. Située au cœur du Parc des Baronnies-Provençales, à proximité de lacs, le lieu de résidence est idéal pour s’adonner à des créations grandeur nature, réunissant les participantes dans un travail de création collaborative.

Menés tous les jours par les artistes, les ateliers de réalisation des pièces se concentrent autour de cette ancienne cabine téléphonique, hors d’usage, trônant au milieu d’une des allées bordées de bâtiments pensés et dessinés par le célèbre architecte Jacques Carlu. Détournée par les artistes à la manière d’un totem, elle devient alors un point de rendez-vous facilement identifiable.

Dès leur première visite et suite à leurs échanges avec l’équipe soignante, les artistes ont été frappés par le cadre particulier du Centre hospitalier : perché entre vallée et montagne, eau, terre et ciel, la question des frontières, géographiques mais aussi psychiques s’est posée. En effet, si l’on se retrouve d’un côté d’une frontière, comment fait-on signe à celles et ceux qui sont de l’autre côté ?

Un questionnement contextualisé dans ce type de structure médicalisée, qui sera le fil rouge de la résidence conduite par gethan&myles.

En découvrant les créations réalisées dans ce cadre et en échangeant avec les protagonistes du projet dimanche 28 juillet, le public sera lui-même amené à plonger au cœur de ces réflexions.

Informations pratiques


Cour de l’EHPAD « Le Chabre » du CHBD
Place des Aires, 05300 Laragne-Montéglin
Ouvert au public dimanche 28 juillet de 11h à 17h
Entrée libre